David Gauthier n’avait aucun projet d’entreprise lorsqu’il a complété sa formation universitaire en pharmacie. Le voici pourtant copropriétaire de trois pharmacies, à Sorel-Tracy et à Contrecœur.

« Quand Michel et Richard m’ont approché pour que je devienne leur associé, c’était la cinquième fois qu’on me faisait une telle proposition », raconte monsieur Gauthier. 

Michel Couture et Richard Blais sont deux pharmaciens associés s’étant portés acquéreurs de deux pharmacies sur le territoire de Sorel-Tracy, en 1993. Ces deux pharmacies opéraient, à l’époque, sous une autre bannière, l’une au centre-ville et l’autre à la Plaza Tracy. 

Les deux collègues pharmaciens décidèrent par la suite de joindre le groupe des pharmacies Brunet, une bannière jouissant de moins de notoriété dans la région, à ce moment-là. La suite sera une série d’agrandissements et d’acquisitions, toujours au sein du groupe Brunet, qui voit en eux des entrepreneurs avec un potentiel de développement. Au début des années 2000, le tandem Couture-Blais fera l’acquisition d’une pharmacie implantée à Verchères. De superficie plutôt modeste, elle sera rapidement aménagée dans un nouveau local plus spacieux. 

En 2005, les deux pharmacies de Sorel-Tracy auront droit au même traitement. Elles seront agrandies afin de mieux répondre à la clientèle toujours grandissante.

Puis, 2011 arrive et Michel Couture et Richard Blais étaient à la recherche d’un pharmacien pour la fin de semaine du 1er juillet. Déjà très occupé à titre de pharmacien, enseignant et conférencier, monsieur Gauthier prend finalement la décision d’accepter la proposition. Ce sera peut-être la meilleure décision de sa carrière… « Suite à cette fin de semaine-là, j’ai vraiment eu un coup de foudre professionnel pour Michel et Richard, lance-t-il. Je donne souvent aux gens le conseil de choisir leur pharmacien avant leur pharmacie. C’est exactement ce que j’ai fait avec ceux qui sont finalement devenus mes partenaires d’affaires : choisir les humains avec lesquels j’aurais envie de travailler, plutôt que le projet. » 

L’association est sur le point de prendre forme. En 2012, messieurs Michel Couture et Richard Blais s’entendront avec David Gauthier ainsi que Francis St-James, aussi pharmacien, pour faire l’acquisition de la pharmacie Douville de Contrecœur.  La pharmacie y a pignon sur rue depuis 1977. En affaires, on dit souvent qu’il ne faut pas changer une formule gagnante. En 2013, les deux jeunes pharmaciens deviennent partenaires dans les deux succursales de Sorel-Tracy. 
C’est le côté humain de messieurs Couture et Blais ainsi que l’ambiance de travail qu’ils ont implantée dans leurs installations qui ont forcé monsieur Gauthier à s’investir autant. « Immédiatement, j’ai senti le potentiel de notre association, explique-t-il. Je n’avais aucune expérience en gestion d’une entreprise et, à l’université, on avait très peu de formation là-dessus. » Avec ses deux mentors, monsieur Gauthier a trouvé une complémentarité exemplaire. « Je savais qu’avec eux, je ne serais jamais mal pris, dit-il. Ils avaient beaucoup d’expérience et des compétences que je n’avais pas à l’époque. Seulement à leur contact on avait tous envie de se dépasser. »  

Quelques années plus tard, monsieur Gauthier voit cette association comme une relation de type « gagnant-gagnant ». « Je fais de la gestion mais je peux aussi passer du temps sur le plancher avec l’équipe pour servir la clientèle. Je sais que, s’il survient un pépin, ils seront derrière moi pour le régler », se félicite-t-il.

Les clients sont toujours au centre des préoccupations de monsieur Gauthier. « J’ai découvert cette passion pour le service à la clientèle lors de mes sept années comme serveur dans un restaurant, confie-t-il. Le service était devenu la marque de commerce de l’endroit. Les patrons m’avaient même proposé une association. »

Une autre raison du succès de monsieur Gauthier est son grand sens du leadership. Souvent capitaine de ses équipes sportives, il n’a pas peur de prendre la pression quand il le faut, ni de s’exposer. D’ailleurs, il s’expose beaucoup, au grand plaisir de sa clientèle mais aussi du public en général. Il fait, depuis huit ans, des chroniques à CJSO 101,7 FM, une implication qui l’a notamment amené à être la vedette de plusieurs éditions du balado « Ma santé sans tabous », du groupe Brunet.

D’où vient le succès des pharmacies Brunet de Sorel-Tracy et Contrecœur ? Pour leur propriétaire hyperactif, c’est grâce au travail de leurs employés. « Ils étaient 30 au départ et ils sont maintenant plus de cent », lance-t-il fièrement. Nos clients nous confient ce qu’ils ont de plus précieux au monde : une partie de leur santé. Ça implique parfois du stress et de l’anxiété. Nous devons en prendre grand soin, tous, en équipe. »